LIVRAISON DE VACCINS AU GHANA

Un avion transportant 600.000 doses de vaccin AstraZeneca/Oxford du fabricant Serum Institute of India a atterri au Ghana afin d’effectuer la première livraison de vaccins financés par Covax. Ce dispositif vise à fournir aux pays à faible revenu leurs premières doses de vaccins anti-Covid.

« Ces vaccins, expédiés par l’Unicef font partie de la première vague de vaccins Covid à destination de plusieurs pays à revenu faible et intermédiaire (…) Cette livraison représente le début de ce qui devrait être la plus grande fourniture et distribution de vaccins de l’histoire », précise un communiqué commun de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef.

L’OMS et Gavi estimaient pouvoir débuter la distribution de vaccins aux pays défavorisés, qui ont rejoint Covax, en janvier ou février, mais ce délai n’a cessé d’être repoussé.
Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS, avait accusé lundi certains pays riches de « saper » le dispositif Covax. « Certains pays riches sont actuellement en train d’approcher les fabricants pour s’assurer l’accès à des doses de vaccins supplémentaires, ce qui a un effet sur les contrats avec Covax (…) Le nombre de doses allouées à Covax a été réduit à cause de cela ».

En tout dans le monde, plus de 200 millions de doses de vaccin ont été administrées, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles, révélant une sur-représentation des pays riches : 45% des injections ont été réalisées dans les pays du G7, qui ne comptent que 10% de la population mondiale.

Par Tisha Campbell