34 ANS APRÈS, ENFIN DES RÉPONSES SUR LE MEURTRE DE DULCIE SEPTEMBER ?

34 ans après l’assassinat de Dulcie September, femme politique et militante anti-apartheid sud-africaine, à la porte de son bureau dans le 10ème arrondissement de Paris, la justice française a fixé une audience publique au Tribunal de Paris, sur la demande de sa famille, le 16 novembre à 14h00. D’après un communiqué Des ami.es de Dulcie September,… Poursuivre la lecture 34 ANS APRÈS, ENFIN DES RÉPONSES SUR LE MEURTRE DE DULCIE SEPTEMBER ?

DES NOSTALGIQUES DE L’APARTHEID VIVENT EN AUTARCIE EN AFRIQUE DU SUD

VOA Afrique rapporte qu’en Afrique du Sud le gendre d’Hendrik Verwoerd, ancien Premier ministre considéré comme l’architecte de l’apartheid, a acheté un terrain de 8000 hectares sur lequel il a fondé Orania, une ville de 2500 habitants composés uniquement de blancs. Africanews indique que la ville est essentiellement composée de descendants de Néerlandais et Français… Poursuivre la lecture DES NOSTALGIQUES DE L’APARTHEID VIVENT EN AUTARCIE EN AFRIQUE DU SUD

LE PRÉSIDENT SUD-AFRICAIN PREND POSITION FACE AU RACISME

“Combattez les crimes, pas les migrants !”, c’est par cette phrase choc que le Président Ramaphosa de l’Afrique du Sud s’est adressé à la nation début avril, dans son courrier hebdomadaire. Des violences extrêmes ont éclaté lors de récentes manifestations, provoquant au moins sept morts, dont un homme chassé de son domicile et brûlé vif, dans… Poursuivre la lecture LE PRÉSIDENT SUD-AFRICAIN PREND POSITION FACE AU RACISME

UN MEA CULPA POSTHUME EN AFRIQUE DU SUD

Dans une vidéo posthume, l’ancien président sud-africain, Frederik de Klerk décédé ce 11 novembre, a présenté des excuses complètes concernant l’apartheid. Souvent critiqué pour son manque de remords pour cette politique ségrégationniste, le dernier président blanc de l’Afrique du Sud a envoyé un message “sans réserve” : “Je présente mes excuses, sans réserve, pour la… Poursuivre la lecture UN MEA CULPA POSTHUME EN AFRIQUE DU SUD

INDIGNATION EN AFRIQUE DU SUD

En Afrique du Sud, l’indignation grandit après que le pays ait appris que le Docteur Wouter Basson, surnommé « docteur La Mort » est toujours en exercice dans deux hôpitaux de la province du Cap-Occidental.  Ce médecin qui a travaillé pour le régime de l’apartheid, notamment en tant que chef d’un programme d’armes biologiques et chimiques, avait été acquitté… Poursuivre la lecture INDIGNATION EN AFRIQUE DU SUD