NIGERIA : Un chanteur condamné à mort.


Un tribunal islamique du nord duNigériaa condamné à mort un chanteur pour blasphème contre le prophète Mahomet. Une juridiction islamique de la ville deKanoa ordonné la mort par pendaison à l’encontre de Yahaya Aminu Sharif, 22 ans, pour des expressions désobligeantes contre le Prophète dans une de ses chansons.Les tribunaux de la charia dans le nord du Nigeria, à majorité musulmane, ont déjà prononcé des condamnations à mort pour adultère, meurtre et homosexualité, mais à ce jour, aucune exécution n’a eu lieu.Sharif a été accusé d’avoir blasphémé dans une chanson qu’il a diffusée sur les médias sociaux en mars, ce qui a provoqué des émeutes dans la ville. La foule a brûlé la maison de la famille du chanteur puis s’est rendue dans la rue pour réclamer sa condamnation, ce qui a conduit à son arrestation.Le même tribunal a condamné un garçon de 13 ans, Umar Farouk, à 10 ans de prison avec travaux forcés pour blasphème. Il a été reconnu coupable d’avoir utilisé un langage grossier contre Dieu lors d’une dispute avec un ami. “Le tribunal a considéré l’âge du garçon comme un mineur et l’a condamné à 10 ans de prison comme pénitence”.Les deux condamnés ont un mois pour faire appel des sentences

 Par Sandy.